les-femmes-russes.net
belle femme

Les femmes Russes et l'argent

Auteur: Helene Lefebvre

Les grandes villes Russes, surtout Moscou et Saint-Pétérsbourg peuvent impressionner. Des immeubles de haut standing, des restaurants préstigieux et la quantité étonnante de voitures chères. Personne n'est plus étonné même à la province de voir des "Porshe", ou "Lexus" dans les rues. C'est le côté extérieur, le côté lustré de la vie en Russie.

Mais il y a un autre côté: des crédits, des salaires bas, l'absence d'épargnes.

Nous allons parler de l'attitude des femmes Russes à l'égard de l'argent.

D'après les résultats du sondage mené par le Centre d'études de l'opinion publique de Russie, seulement 30% des femmes Russes ont des épargnes. Ce chiffre n'a pas presque changé depuis 2 ans et en outre, les femmes Russes constatent que ce dernier temps le salaire leur suffit à peine pour vivre un mois avec et elles attendent avec impatience la rémunération. Ce n'est pas étonnant vu que le salaire moyen en Russie est 400-800 euros ( sans prendre en considération la ville de Moscou où il y a plus de possibilités de faire la carrière). Les femmes Russes épargnent de l'argent (ou épargneraient si elles avaient la possibilité) pour l'achat d'un appartement ou une maison (29%). Beaucoup de femmes Russes économisent pour "un cas où" (24%), pour le jour d'une forte pénurie (24%), pour un traitement médical (23%). Moins nombreux sont les femmes Russes qui mettent de côté pour les études (15%), pour les vacances (13%), pour l'achat d'une voiture (12%), en cas de la perte du travail (11%). Et peu de femmes Russes économisent pour l'achat de vêtements chers (8%), d'un terrain (7%), pour mettre en oeuvre leur propre entreprise (4%), pour un revenu supplémentaire (3%). Depuis quelques mois il y a plus de gens qui mettent de côté pour le jour d'une forte pénurie (de 20 à 24%) et pour le traitement (de 19 à 23%). Celles qui vivent d'un salaire à l'autre se plaignent à ce qu'elles ne sentent aucune sécurité en jour à venir et qu'elles ne voient pas des moyens d'agmenter leur revenu.

La moitié des interrogées considèrent comme une épargne la somme équivalent de deux salaire, c'est-à-dire environ 50 000 roubles ou 1250 euros. Pour en tirer la conclusion, on peut dire que le pays n'a pas encore atteint le niveau de vie qui procure la sécurité et la stabilité à son peuple. C'est ainsi que la plupart des femmes Russes travaillent du matin au soir, ont quelques travaux, vivent souvent avec les parents pour réduire les dépenses. Cependant, cette situation ne font pas les femmes être tristes ou pessimistes. La majorité des femmes Russes savent accepter la vie telle qu'elle est, surmonter tous les obstacles et se réjouir même ayant un moindre succès.


Femme cherche homme:

Femme célibataire
Irina, 48
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Oksana, 40
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Tatyana, 45
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Mariya, 29
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Marina, 43
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Olga, 40
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Olga, 40
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Natalya, 40
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris


© 2003-2017 Ltd Felicita
Tous les droits sont réservés
Site Map