les-femmes-russes.net
belle femme

Les beautés Russes d'hiver

Auteur: Helene Lefebvre

Nos conditions de vies peuvent être si différentes qu'il n'est pas évident de l'imaginer même. Par exemple, il semble incroyable que la frèle beauté Léna vit 8 mois dans l'année dans des contidions féroces de la nuit polaire. Elle va au travail même s'il fait -50 degrès. Comment est la vie des femmes Russes au Grand Nord et en Sybérie? Ce sont nos adhérentes qui répondent.

"Un manteau de fourrure naturelle pour des femmes Russes au Grand Nord, ce n'est pas le luxe, c'est la nécessité, - constate Léna. - J'en ai deux, par exemple: un de vison clair et l'autre de renard. C'est un vêtement qui est comme uniforme pour nous. Le fait est tel que l'hiver à Norilsk commence fin septembre et dure jusqu'au mois de juin quand il neige encore. La nuit polaire, quand le jour ne dure qu'un couple d'heures, semble sans fin. Les bus vont en colonne, devant eux - la technique spéciale qui néttoie la route et éclaire le chemin. Nous n'avons pas beaucoup de voitures car il y a peu de garages chauffés. Il n'est pas possible de laisser la voiture à l'entrée de la maison parce que sinon, elle sera gelée à tel point qu'il faudra la dégeler jusqu'à l'été prochain. A partir du mois d'octobre il y a des chutes de neige, les températures peuvent osciller vers -40 degrès pendant des semaines. Toutefois les femmes Russes restent toujours les femmes. Il semble inutile de se maquiller car dehors les cils vont être couverts de givre mais il est pas possible de rencontre des femmes Russes qui ne fassent pas les efforts pour être belles. Bien que l'on puisse pas porter de mini jupes et des robes (sinon nous serons gelées jusqu'au fond), les femmes Russes du Nord aiment aussi être élégantes. La plupart du peuplement ici sont des Russes, il y a presque pas de peuples indigènes. Je vous avoue que dans mes rêves j'ai un petit jardin et une maison là où il fait plus bon (il n'y a pas même d'arbres dans nos cours). Mais si je rencontre mon âme-soeur, je suis prête à le suivre même en Alaska, facile à m'y adapter".

"Il est étonnant mais il n'y a pas autant de femmes en Sybérie désirant trouver leurs maris à l'étranger qu'au centre de la Russie, - dit Natalia. - Pour nous cela reste toujours un moyen extraordinaire de faire connaissance. Peut-être est-ce lié aux prix d'avion qui sont plus chers. Mais les femmes Russes ici ont les mêmes attentes et les mêmes rêves qui les femmes de toute autre partie de Russie. Nous aussi, nous souffrons du manque d'hommes et veulent aussi fonder une famille soudée et stable. Le climat rude a appris nos femme sybériennes d'être patientes et courageuses. Et de croire au printemps qui viendra et apportera du chaleur".


Femme cherche homme:

Femme célibataire
Nargiz, 42
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Tatyana, 45
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Natalya, 29
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Tatyana, 35
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Lyudmila, 24
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Marina, 32
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Svetlana, 40
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris
Femme célibataire
Irina, 31
Je l'aime Envoyer une lettre Ajouter aux Favoris


© 2003-2017 Ltd Felicita
Tous les droits sont réservés
Site Map